Les apparitions

Notre Dame du Pilar ( fêté le 12 octobre )

c'est la plus ancienne apparition mariale,

il s'agit d'une bilocation car Marie était toujours

sur terre à cette époque. Nous sommes en 40 après

Jésus Christ, Jacques le Majeur apôtre de Jésus,

est en Espagne pour l'évangélisation, il nous est

rapporté une grande période de découragement devant les échecs de l'annonce.

Une nuit prés de l'actuel Saragosse, il est soudainement enveloppé d’une grande lumière. Dans le halo de lumière, il voit la Vierge Marie, debout sur une colonne de jaspe, entourée de milliers d’anges. 

La Vierge lui adresse alors des paroles d’encouragement et l’assure que l’œuvre qu’il accomplit pour Jésus finira par porter du fruit et que de nombreuses personnes se tourneront vers la foi. Elle demande qu’une église soit construite à l’endroit précis où elle est apparue et laisse la colonne de jaspe afin que l’on n’oublie pas l’endroit. Elle laisse également une petite statue d’elle tenant l’Enfant Jésus dans ses bras au sommet de la colonne.

Jacques s’empresse ensuite de réunir ses nouveaux compagnons et entreprend la construction d’une chapelle à l’endroit désigné par la Vierge. L’édifice est la première église construite pour honorer Marie. Aujourd’hui, après avoir connu de nombreux aménagements, elle est devenue une basilique connue sous le nom de Notre-Dame du Pilier, et se situe bel et bien à l’endroit précis où la Vierge est apparue il y a près de 2000 ans. Après avoir pris part à la consécration de la petite église, Jacques retourne à Jérusalem. Il est le premier apôtre à mourir pour sa foi. En effet, en l’an 44 Hérode Agrippa le fait décapiter. Ses disciples rapportent sa dépouille en Espagne pour qu’il y repose définitivement. La statue et le pilier laissés par la Vierge sont placés sous la protection des habitants de Saragosse. 

des miracles : 

Les nombreux miracles entourant la relique (la colonne surmontée de la statue) attestent de son origine miraculeuse. En 1936, pendant la guerre civile espagnole, les Républicains de gauche bombardent l’église, mais les bombes qui la touchent n’explosent pas.

Au XVIIe siècle, un homme nommé Miguel Pellicer, originaire de la ville de Calanda, se retrouve dans l’incapacité de travailler après l’amputation d’une jambe. Il est donc réduit à la mendicité. Il vient constamment invoquer l’aide de la Vierge Marie auprès des reliques. Près de trois ans plus tard, il retrouve miraculeusement sa jambe.

notre dame du pilar.jpg